dans news

STRaND-1 un satellite smartphone qui sera prochainement propulsé dans l’espace

Android dans l'espaceLe satellite STRaND-1 (Surrey Training, Research and Nanosatellite Demonstrator), fabriqué à l’aide de composants disponibles sur nos smartphones actuels et qui sera bientôt propulsé dans l’espace, a été conçu par une équipe de chercheurs du Space researchers at the University of Surrey and Surrey Satellite Technology Limited (SSTL), compagnie britannique spécialisée dans la conquète spatiale, et qui fabrique de petits satellites.

Grâce à ce projet très audacieux, l’équipe de recherche veut prouver qu’il est possible de construire en un rien de temps, un satellite performant, à l’aide d’équipements prêts à l’emploi et tirés du marché. Le choix d’un smartphone n’est pas un hasard. Il possède en effet tout un ensemble de composants intéressants, tels qu’un capteurs, un caméra, le WiFi ou encore le GPS. Autant de composants offrant des services avancés, tout en étant petits (et donc facilement embarquable), légers mais surtout bon marché, comparé aux équipements utilisés généralement dans la construction de gros satellites. Un smartphone est donc un satellite idéal.

De plus, il est possible dans le cas d’Android, qui est un OS libre, d’apporter des modifications au coeur du système. Ce qui offre des possibilités de customisation ; et étant donné la popularité de la plupart des smartphones actuels, le Dr Chris Bridges, responsable de l’équipe de recherche, espère que les développeurs créeront grâce à ce projet des applications pour satelittes.

Satellite géostationnaireAvant le décollage du smartphone satellite, des tests sont prévus dans l’espace, afin de vérifier la faisabilité du projet. Le smartphone sera propulsé à l’interieur d’un satellite. Sur terre, un Super ordinateur vérifiera durant les tests, le comportement du smartphone mis en condition réel. Il recoltera des statistiques sur le bon fonctionnement de chaque composant (capteur, caméra,…), ainsi que sur tout disfonctionnement.

Si ce projet venait à marcher, il ouvrirait les portes de l’espace à beaucoup d’entreprises et d’Etats, qui à cause des coûts ne peuvent pas se permettre de lancer leur propre satellite.

Source : Surrey Satellite Technology Ltd

Laisser un commentaire